Quand j'étais petite, Mamie me tricotait souvent des chaussons pour traîner à la maison. Avec mon frère, on adorait cirer le sol du couloir de l'étage pour faire des glissades de fous juste en haut de l'escalier, le but étant de réussir à s'arrêter avant la première marche ou avant le mur. Hum... Pas toujours évident.
    Le week-end dernier, en cherchant sur Ravelry, j'ai retrouvé pas mal de modèles de chaussons pour adultes mais rien de bien transcendant, jusqu'à ce que je tombe sur cette paire déjà listée dans ma to-do-list dans une vie antérieure. Un assemblage de carrés au point mousse, tout bête. La machine se met en marche, je commence à réfléchir : Vais-je encore mettre en route un nouveau projet ? C'est tout petit. ça ne compte pas. Est-ce que j'ai la laine ? Quelques restes de Malmédy devraient suffir. Mes aiguilles 4 sont prises. Oui, mais vaudrait mieux que ce soit un peu serré. En 3,5, ça serait bien. Et pendant ce temps là, Stéphane dort tranquillement à côté sans se douter des pensées qui assaillent sa tricoteuse d'épouse, cachée sous la couette pour éviter que la lumière de la tablette ne le réveille. C'est terrible les nouvelles technologies, on a accès à Ravelry partout !
     Bon, je finis par les trouver vraiment trop choux ces petits chaussons, et puis... je n'ai plus de pantoufles depuis qu'elles ont décidé d'aller vivre leur vie de pantoufles autonomes loin de la maison. Je me laisse envahir par cette petite voix diabolique que vous connaissez bien et je me décide à lire le modèle. Et là ! Au secours ! Il est en finnois ! J'ai beau avoir un nom qui laisse penser à certains que j'aurais de la famille dans le grand Nord, ce n'est pas le cas. Après une première lecture, je me rend compte que (mon monde s'écroule...) le latin et le grec ne me seront d'aucune utilité sur ce coup là. C'est bien la première fois, que je dis un truc pareil. Je fais quelques recherches de traduction et je décide de ne suivre que le schéma, somme toute très facile. Oui, mais combien de mailles ? Combien de rangs ? J'agrandis des dizaines de photos de pieds sur les pages-projets. J'en fais une overdose et je décide de me lever. Pas le temps de lambiner ! J'ai un défi à relever ! Aujourd'hui, je tricote en finnois, non mais !

IMG_0297IMG_0279

     Défi réussi ! J'adore mes chaussons de lutin ! Et pour ceux qui connaissent la maison, je peux même faire des super glissades sur toute la longueur ! La partie tricot est très facile mais c'est carrément chaud patate pour l'assemblage. J'ai recommencé plusieurs fois les coutures du deuxième chausson. Evidemment, j'ai foncé tête baissée pour aligner les couleurs à plat sans réfléchir au fait qu'une fois assemblées, elles ne rendraient plus pareil. J'aurais préféré éviter d'avoir deux carrés oranges côte à côte. Je le saurai pour la prochaine fois. J'envisage d'en tricoter une paire pour Mamie. La boucle sera bouclée. Et pour plus d'infos et de photos de mes pitoutes, c'est ici.
    
     A bientôt !